Les groupements fonciers forestiers Vatel et Foncière Forestière réalisent l’acquisition d’une forêt de plus 60 ha en Haute-Loire

groupements fonciers forestiers Vatel et Foncière ForestièreDans le cadre de la dynamisation de l’épargne forestière et de l’extension de leurs activités, Foncière Forestière et le groupement foncier forestier Vatel, deux PME du groupe Vatel ayant pour objet d’acquérir, de gérer et d’exploiter des massifs forestiers, décident d’agrandir leur forêt par le biais d’une acquisition d’un domaine de plus de 60 ha en Haute-Loire. Ils l’ont annoncé par un communiqué publié le 20 décembre. C’est donc le 5ème massif sous gestion pour les deux GFF classés parmi les meilleurs groupements du marché français et comptant le plus grand nombre d’investisseurs au sein de leur structure.

A propos du domaine forestier de Chastel

Les GFF Foncière Forestière et Vatel ont pour vocation de gérer des forêts de grande qualité, situées dans des zones à haute valeur écologique et réunissant toutes les conditions d’exploitation optimales sur le plan patrimonial et naturel. Ce n’est donc pas à tout hasard que leur dévolu s’est jeté sur un domaine forestier d’exception localisé dans la grande région forestière « Livradois-Forez » près de Clermont Ferrand. Ce choix permet de s’imprégner d’une culture forestière entièrement ancrée dans la valeur de la région, qui justifie pour sa part d’une réelle avancée en termes d’activité forestière et dans les filières bois et forêts.

De son appellation « domaine du Chastel », la forêt s’étend sur un total de 60 ha 56a 99 ca et nichée à une altitude comprise entre 700 m et 1000 m. C’est un ensemble de forêts qui côtoient un environnement à forte potentialité. En effet, entre précipitations abondantes (700 mm à 1000 mm) et température moyenne annuelle à 8°C, la propriété est exposée à un climat de type montagnard jouissant d’un régime frais et humide et éloignant donc tout risque de sécheresse, une des principales sources d’inquiétude des sylviculteurs.

La composition des forêts

Le couvert forestier du Chastel représente un patrimoine d’envergure à nul autre pareil. Renfermant plusieurs peuplements authigènes et des essences emblématiques de la région Livradois-Forez, le domaine signe l’identité même du territoire. La richesse de sa composition alternant boisements anciens et boisements plantés dans une optique de requalification et de reconfiguration de l’espace forestière renforce la beauté de son paysage et son apport en ressources territoriales, signe de dynamisme de l’économie locale.

En tout donc, une surface de 60 hectares est allouée aux activités de plantation et d’exploitation dans le cadre de l’acquisition et de la gestion opérées par les deux GFF réunis. Sur cette étendue, environ 90% de la surface boisée est constituée d’Epicea commun, de sapin de Vancouver et de sapin pectiné. Les essences recensées et leur structuration caractérisent par ailleurs la nature du sous-sol et sa composition. Cette dernière se répartit entre des sols bruns forestiers et des terrains argileux favorisant l’apport hydrique dans les substrats et permettent donc une énorme variété de biodiversité. On note que le sapin pectiné décliné en grande et moyenne circonférence, l’épicéa commun et le douglas sont parmi les essences forestières caractéristiques de ces sols. Le tout formant avec le sapin de Vancouver une succession de futaies régulières résineuses (en plus grande partie) lesquelles font apparaître des arbres de même âge (30 ans), d’une densité homogène de 900 tiges par hectare et d’un diamètre allant de 25/30 à 1m30.

Pour affiner ce mode de gestion qui était jusque-là sporadique, la pratique d’éclaircies peut s’imposer. L’idée est de produire des bois de qualité en attribuant la marge d’espace nécessaire à la croissance des plus beaux arbres et en procédant à un renouvellement des unités arrivées à maturité. Cette technique est d’autant plus profitable dans la mesure où les futaies mures retranchées représentent une valeur commerciale et financière supérieure au moment de l’opération alors même que les tiges de qualité continuent à croître pour atteindre la densité escomptée. C’est un processus cyclique qui se poursuit dans le temps et pourvoit donc une production efficiente sur l’ensemble de la forêt.

Pour rehausser le façonnage des futaies, l’irrégularisation des peuplements résineux peut être aussi considérée. Ceci étant dans l’intérêt de produire des bois de toutes les dimensions résultant d’un semis en pousse asynchrone et discontinue. Les arbres sélectionnés se composant des essences les plus productives et ayant tendance à se régénérer naturellement par îlots.

Enfin, correspondant à une plus petite partie de la surface boisée, la futaie irrégulière résineuse de sapin pectiné intègre également les modes de gestion adoptées. Le principe repose sur la mise en place d’un couvert étagé qui avantage la production de gros bois, accélère le processus de régénération naturelle et perpétue les peuplements dans des conditions optimales de culture et de croissance sans pour autant exécuter des travaux spécifiques.

Stratégie des GFF Vatel et Foncière forestière

Tous ces traitements concourent donc à la mise en place d’un investissement forestier hautement productif, dans un cadre territorial propice à la viabilité et au déploiement des actifs forestiers tout en préservant l’équilibre des écosystèmes. Outre la mise en valeur du paysage et la préservation du patrimoine naturel de la région, la prise en main de ces oasis de forêts est une initiative économiquement valorisante du fait qu’il approvisionne la filière bois, crée de l’emploi et dynamise la consommation à l’échelle locale. Les opérations d’aménagement spatial et l’existence d’une desserte routière favorisent d’autant plus la praticabilité de cette zone.

C’est dans la perspective d’étaler sa couverture patrimoniale mais aussi pour marquer sa présence sur le territoire que le groupe Vatel par le biais des GFF Foncière Forestière et Vatel a fait l’acquisition de cette unité forestière qui se classe désormais au 5ème rang des massifs détenus sous gestion. On estime actuellement une surface totale sous gestion de 1645,5 hectares à la suite de cette acquisition. Une véritable aubaine donc pour les investisseurs qui souhaitent combiner plaisir et profit. On en profite d’ailleurs pour signaler que des parts de groupements sont toujours disponibles et qu’à cet effet, les souscriptions se poursuivront jusqu’au 31 décembre. C’est également une occasion pour saisir plusieurs avantages fiscaux entre autres une réduction de 18% de l’IR ou une réduction de 50% sur l’IFI 2018.

Les groupements fonciers forestiers Vatel et Foncière Forestière réalisent l’acquisition d’une forêt de plus 60 ha en Haute-Loire
5 (100%) 7 votes