Les propriétaires forestiers se mobilisent face aux impacts des changements climatiques sur les forêts méditerranéennes

changement-climatique-impact-foret-Méditerranéenne-2017Le 23 septembre 2016, s’est tenu le colloque « Forêts méditerranéennes et alpines face aux changements climatiques » organisé à Gardanne par le Centre régional de la propriété forestière de Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Plus de 110 propriétaires et collectivités s’y sont rendu afin de discuter des impacts dus aux changements climatiques sur les forêts et des actions à envisager.

Le sujet du changement climatique est un sujet d’importance. En effet, une étude de Météo France a montré que la région Provence-Alpes-Côte d’Azur est celle qui est la plus touchée par les changements climatiques : augmentation de la température, risque d’incendie, diminution des précipitations nécessaires aux forêts etc…

En plus des conséquences directes des changements climatiques : risque d’incendie ; les forêts souffrent de la répétition de stress climatiques qui les rend plus vulnérables au dépérissement. De ce fait, les conséquences sur la production de bois et de truffes est préoccupante.

L’avis des propriétaires de forêts concernant le changement climatique

Ces changements climatiques et leurs conséquences sur les forêts ont été remarqués par les propriétaires forestiers qui sont 47% à déclarer avoir remarqué des impacts dans leur forêt liés aux changements climatiques et 24% à avoir vu des impacts sans savoir s’ils sont imputables à cette cause.

Par ailleurs, 34% se disent être préoccupés par l’augmentation de risques (incendies, tempêtes etc…), 18% par les impacts sur la biodiversité, 13% par les conséquences sur la production de bois et 13% par celles sur les autres productions forestières (truffes, champignons, miel).
Afin de renforcer les connaissances des changements climatiques, de leurs impacts et des solutions à leur apporter, les suivis réalisés par les propriétaires ou par l’Office national des forêts en forêts publiques, sont très importants.

Les recherches scientifiques sur les forêts

De plus, les outils diagnostics développés par l’Institut pour le développement forestier, permettent d’établir de manière précise l’état de santé et la sensibilité des arbres aux changements climatiques, tout cela dans le but de conseiller les propriétaires dans leurs choix de gestions : quels arbres sont à privilégier et lesquels n’ont pas ou peu d’avenir ?

Les actions envisagées pour protéger les massifs forestiers

Pour adapter les forêts aux changements climatiques, plusieurs solutions peuvent être envisagées selon le profil des propriétaires et les forêts concernées :

  1. Réaction face à un impact immédiat : coupe sanitaire par exemple
  2. L’adaptation au risque : dynamisation de la gestion et diminution de l’âge d’exploitation. De plus, étant donné l’augmentation des risques, il devient nécessaire pour les propriétaires d’assurer leur forêt contre les incendies ou tempêtes afin que leurs investissements dans des actions d’adaptation ne soient pas neutralisés.
  3. La pro-action : diversification des gestions et expérimentations. Par exemple, il peut être intéressant de profiter des capacités d’adaptation génétiques des arbres dans le cadre de plantations en choisissant des espèces ou des graines adaptées.

Ce colloque a également permis aux propriétaires d’exposer leurs interrogations concernant la mise en œuvre de ces solutions. Ainsi, un des éléments bloquant la mise en œuvre de nouveaux modes de gestion est la nécessité de trouver des financements.

Les propriétaires forestiers méditerranéens innovent en matière de gestion forestière et veulent faire connaître leurs actions et innovations d’adaptation des forêts aux changements climatiques, afin de diffuser ces nouveautés à l’ensemble des forestiers français.

Les propriétaires forestiers se mobilisent face aux impacts des changements climatiques sur les forêts méditerranéennes
5 (100%) 3 votes