Investissement dans un GFF: participez au développement durable tout en cumulant les avantages fiscaux

Investissement-dans-un-gff-developpement-durable-et-defiscalisationPourquoi la forêt ?

L’investissement dans une forêt (GFF) poursuit essentiellement trois objectifs : diversification du patrimoine, réduction de la fiscalité (impôt sur le revenu, ISF) et transmission.

Il s’agit bien évidemment d’un investissement de long terme : investir dans une forêt, ce n’est pas simplement se défiscaliser en plaçant son argent dans un contexte de retour potentiel de l’inflation et de développement durable.

L’objectif suivi réside en effet dans l’exploitation de cette forêt, vous permettant ainsi de bénéficier d’un rendement de 2 à 3%.

Cette exploitation prendra alors les formes suivantes :

  • Mise en œuvre de travaux : élagage, nouvelles plantations, coupes de bois, entretien général de la forêt et de ses infrastructures ;
  • Gestion de la vente du bois ;
  • Mise en location de la forêt, par exemple pour des activités de chasse ou de pêche ;
  • Etc.

Il existe cependant un inconvénient à ce type d’investissement : le marché direct est difficilement accessible et demande un effort d’investissement important. Nous vous proposons alors une solution alternative, présentant les mêmes avantages décrits plus haut : l’investissement indirect par le biais d’un groupement forestier.

Groupement forestier : définition et avantages d’un investissement indirect

Le groupement forestier est une société civile dont l’objet consiste à l’acquisition et l’exploitation de plusieurs forêts, grâce aux fonds collectés auprès des souscripteurs de parts.

En investissant dans des parts d’un groupement forestier, vous bénéficiez d’avantages que vous ne retrouverez pas dans un investissement en direct :

  • L’exploitation de la forêt est entièrement gérée par son gestionnaire. Ainsi, vous n’avez pas à vous préoccuper des acquisitions, de la coupe et vente du bois, des travaux d’entretien et de l’établissement de leur budget, etc.
  • Votre investissement est beaucoup plus souple. La souscription de parts ne nécessite en moyenne que quelques milliers d’euros contrairement à un investissement en direct qui exige plusieurs hectares pour mener une activité durable.
  • Vous percevez des revenus sous forme de dividendes.
  • Le marché est plus facilement accessible.

En contrepartie des avantages fiscaux permis, l’Etat demande à ce que le domaine forestier soit géré pendant au moins 30 ans. En investissant dans un groupement forestier, ce n’est pas vous qui êtes concerné par cette condition mais le gestionnaire. Ainsi, vous avez la possibilité de bénéficier des avantages fiscaux et de revendre vos parts dans des délais plus courts.

Evidemment, en investissant dans une forêt, vous êtes confronté à des risques tels que tempêtes ou incendies, venant ainsi diminuer considérablement l’exploitation et les rendements qui en découlent. L’investissement indirect dans un groupement forestier vous permet ainsi de mutualiser ces risques puisqu’il exploite de nombreuses forêts en même temps.

Un investissement qui allège fortement votre fiscalité

Le but suivi par l’Etat est clair : encourager le développement durable des forêts en permettant aux investisseurs de cumuler les avantages fiscaux :

Réduction de votre impôt sur le revenu

Vous avez la possibilité de réduire votre IR de 18% du montant de votre investissement en parts de groupement forestier.

Il existe toutefois un plafond pour ce montant : 5 700€ pour une personne célibataire (soit 1 026€ d’économie d’impôts) et 11 400€ pour un couple (soit 2 052€ d’économie d’impôts).

Réduction de l’ISF

Avec la loi TEPA, vous imputez à votre ISF 50% du montant de votre investissement qui est plafonné à 90 000€. C’est ainsi l’opportunité d’économiser jusqu’à 45 000€ d’ISF.

Abattement de l’ISF : la base de calcul de l’ISF ne portera que sur 25% de l’investissement, soit un abattement de 75%.

Réduction des droits de succession et de donation

Investir dans une forêt vous permet de réduire vos droits de transmission de 75%. Ainsi, le calcul de ces droits ne se fera qu’à partir de 25% du montant de votre investissement. Cet avantage est immédiat lors de la souscription.

En revanche, si les parts que vous possédez résultent d’un achat sur le marché secondaire, vous ne pourrez espérer cette réduction sur les droits de transmission qu’au bout de 2 ans de détention.

Investissement dans un GFF: participez au développement durable tout en cumulant les avantages fiscaux
4.5 (89.41%) 34 votes